Prise de vue sous-marine avec la caméra RED


mercredi 18 juin 2008 par bobo

Rapport

Séjour Marseille

Juin 2008

A lire en rythme

De la planète Mars....eille

Arrivée à Mars....eille,

june le 12

au zénith,

l’ambiance est chaude, un peu pesante.

Une fois en short, chemise à coute manche

et tong....ahhhh....

Le Sud... soleil, chaleur, qu’est-ce qu’on est bieng

sur la planète Mars....eille.
— 

Décontracté sur la terrasse,

spécial dédicace à Blaiz

l’est trop à l’aise :

Oh cousine, tu nous le montre ce décolté.

chaud devant attention les glaçons,

petit rosé pour commencer.

c’est la planète Mars....eille.
— 

Bien entouré de ma nouvelle famille,

Mike, Mitch et tout Lestaque

On est d’attaque

Pour mettre la claque

A ceux qui n’ont pas la classe

click clack,

L’heure a sonné prend ça dans ta face,

c’est la planète Mars....eille.
— 

Putaing faites chier

Toulon sloggan

Du 2e Mitch

La famille s’aggrandit

Et la c’est carréement une ponte,

Mister caisson

Bosse avec tout les grands noms :

Wargnier, Chabat, Lecompte...

c’est la planète Mars....eille...Oh putaing tu fais chier

Ici c’est Toulong.
— 

J’vous dis que ça :

On a mis ma red dans son caisson

encore quelques optimisations

Mais déjà c’est l’amour fou, la passion.

Donnez nous encore un temps

Et vlan yen a qui vont en avoir mal aux dents.

c’est la planète Mars....eille.
— 

Mais c’est pas tout

On n’est pas au bout :

Il y a encore l’ami Gilbert

Toujours le flair

Pour mettre au vent des dames en mer

Et la fée Chloé, notre bouée

Pour qui j’ai les meilleures pensées.

Je vous le dit et le redit,

c’est la planète Mars....eille.
— 

Dédicaces à tous les cousins et cousines.

C’est promis manu, je redesends.

Et pourquoi faire ?

Being pour faire ce que me susure la lune :

Profiter de la planète Mars....eille.

....et dancer l’ultra mia !
— 

antoine, après le 17e juin.......
— 
— 

— 
— 

Pour une description moins foutage de gueule (quoi que) voyez ci-dessous :

Commençons par le commencement : Il était une fois une belle matinée de février dans une charmante ville de Suisse.....

ouais mais bon on n’est pas dans un walt disney ! Et puis qu’est-ce cela à voir avec Marseille ?

Du calme j’y viens. Je venais de recevoir ma caméra RED, et c’est là que j’ai rencontré Mikael Lemercier grâce à Patrick Tresh (que je remercie au passage). A ce moment nous nous amusions à "gaffer" des objectifs à monture Arri bayonet sur ma caméra qui est en PL. Fun fun fun. On a même fait du sland focus...warf warf, trop marrant !

Menfin tout ça pour dire que Mikael et moi avons gardé contact et avons planifié que je descende à Marseille pour faire des test de prise de vue sous-marine avec la RED et même tourner un chtit court métrage.

Ainsi donc, j’arrive à Marseille le jeudi 12 juin, midi. L’accueil est chaleureux, aussi bien humainement que météorologiquement. Mikael me présente à Michel Dunand assis sur une terrasse de bistrot, à Lestaque, Lestaque plage pour être précis. hmmmmm soleil, salade huile d’olive et rosé que demander de mieux. Discussion sur la suite des événements, puis je repars avec Mikael direction Toulon où Michel Revest nous attend pour essayer de faire rentrer une caméra RED dans son caisson, qui peut déjà accueillir une dizaine de caméra.

Il faut un peu modifier la configuration de base de la RED, mais elle rentre, batterie et disque dur compris. Par contre elle est un poil trop large, ce qui fait qu’elle est très légèrement décentrée dans le caisson ce qui empêche de mettre le hublot correcteur et donc mon objectif le plus large, un 35mm devient un 45-50mm une fois sous l’eau....

D’autre part Michel n’a pas de moniteur HD-SDI pour l’opérateur, que de la standard définition, et pas de down-converter à portée de main. Bon pas si gênant étant donné qu’il y a une petite caméra posée en tête du caisson parallèle à l’objectif de la caméra RED. L’angle de vue est un peu différent, mais c’est jouable.

Michel a aussi une mini caméra infra rouge à l’avant du caisson, au niveau de la bague d’ouverture et de mise au point de l’objectif, afin de permettre à l’opérateur de voir ces réglages sur un autre moniteur une fois sous l’eau.

Dernier souci, nous n’avons pas encore de déclencheur pour la RED, donc il faut commencer l’enregistrement avant de mettre la caméra dans le caisson, et on ne peut l’arrêter qu’une fois ressortie de ce dernier. Mais pour un premier test cela ne pose aucun problème.

Lendemain matin, Michel, Mikael et moi, nous rendons sur la plage de l’Almanarre située un peu plus loin que Hyères, mais le Mistral souffle déjà bien. On se déplace et essaie de se trouver le meilleur spot, protégé et tout, mais finalement retour au point de départ, la plage de l’Almanarre. Michel et Mikael enfilent une combi de plongée et moi je mets mes jambes à l’air, on dirait deux piquets blancs. Caméra enclenchée, caisson remplis d’air, tous à l’eau.... jeee, c’est pas chaud, et avec ces rafales de vent, il fait pas bon être sans combi. Mais bon l’essentiel c’est que ça marche ! Mikael armé de son tuba, opère le caisson et moi je fais l’imbécile devant.

En regardant les rushs de retour à Toulon, pas sûr de me reconnaître, on dirait plutôt une sorte de phoque blanc...

Pour une première on est assez satisfait, si ce n’est qu’on a réussi à paumer une cellule sous-marine. Aie, Michel fait la gueule. On y retourne, mais pas de chance...Putaing faites chier !

Le samedi, une sortie en mer est planifiée avec le bateau de Gilbert pour pouvoir faire des images sous-marines au bord d’une calanque inatteignable par la terre. Malheureusement le Mistral est à nouveau contre nous, et ne nous laissera pas prendre le large avant 3h de l’après-midi. Mais trop tard pour les images sous-marines : Le caisson est déjà retourné à Toulon.

Aidé par Chloé, première assistante caméra, et pour l’occasion transformée en actrice (avec moi), nous tournons tout de même une prise dans l’eau sale du port de Lestaque, et une fois le Mistral calmé, la baignade au bord de la calanque, ainsi que la rentrée au port.

Mais ce n’est que partie remise. Il faut que Michel fasse quelques modifications sur son caisson, et apparemment il est aussi motivé de les faire sur sa "splatch box" (qui permet de faire des prise mi air mi eau et même d’aller jusqu’à 2 mètres sous l’eau). Ensuite de quoi nous pourrons remettre ça et avoir un caisson et une spatch box parfaitement adapter à la RED.
— 
— 

ENORME REMERCIEMENT :

Chloé Blondeau (première assisstante caméra)

Michel Revest (concepteur de caisson sous-marin)

Mikael Lemercier (chef opérateur)

Michel Dunand (chef opérateur)

Gilbert Chanony (bareur et propriétaire du voilier)

Toutes la famille de Mikael (pour leur acceuil)

— 
— 

A VOIR :

-  Vidéos

-  Photos

Coming soon
-  Teaser : "RED GOES UNDERWATER"

-  VOIR La page Une caméra 4K à Lausanne

-  VOIR La page RED#336 est arrivée

-  VOIR La page 1er Tournage avec la RED

-  Le site de Michel Revest

-  Le site de Mikael Lemercier

— 
— 

UTILES :

Détails pour la location

Dernier Papier sur le workflow



Répondre à cet article